Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

Syndicat Mixte des Marais de Sacy    EN

                                                                                                                            

Projet de labellisation RAMSAR des Marais de Sacy

La convention de Ramsar sur les zones humides est un traité intergouvernemental adopté le 2 février 1971 à Ramsar en Iran. Elle regroupe aujourd’hui 168 pays, 2170 sites désignés (207 millions d’hectares).

 

Objectif : « Conservation et gestion rationnelle des zones humides et de leurs ressources »

 

Fondée à l’origine sur la préservation des habitats d’oiseaux d’eau, cette convention a maintenant élargi son champ de compétence à la protection de tous les aspects de la biodiversité et va même jusqu’à la protection des valeurs sociales et culturelles présentes sur le territoire des zones humides

La convention de Ramsar sur les zones humides est un traité intergouvernemental
adopté le 2 février 1971 à Ramsaren Iran. Elle regroupe aujourd’hui 168 pays, 2170 sites
désignés (207 millions d’hectares).
Objectif : « Conservation et gestion rationnelle des zones humides et de leurs ressources »
Fondée à l’origine sur la préservation des habitats d’oiseaux d’eau, cette convention a
maintenant élargi son champ de compétence à la protection de tous les aspects de la
biodiversité et va même jusqu’à la protection des valeurs sociales et culturelles présentes
sur le territoire des zones humides.

Il s'agit d'un label de reconnaissance de l’importance mondial de ces zones humides, mais pas d'une mesure de protection règlementaireCe label récompense les zones humides d'importance internationale. Il valorise les actions de gestion durable de ces milieux. 


L'objectif sur les Marais de Sacy est de faire connaitre ce marais, son rôle et son intérêt mais aussi d'acquérir une visibilité permettant de faciliter de futurs projets de restauration et d'entretien.

La convention de Ramsar sur les zones humides est un traité intergouvernemental
adopté le 2 février 1971 à Ramsaren Iran. Elle regroupe aujourd’hui 168 pays, 2170 sites
désignés (207 millions d’hectares).
Objectif : « Conservation et gestion rationnelle des zones humides et de leurs ressources »
Fondée à l’origine sur la préservation des habitats d’oiseaux d’eau, cette convention a
maintenant élargi son champ de compétence à la protection de tous les aspects de la
biodiversité et va même jusqu’à la protection des valeurs sociales et culturelles présentes
sur le territoire des zones humides.

 

Le document en téléchargement ici détaille la nature de la démarche, la procédure et la concertation mise en place autour du site. Pour plus d'informations :site internet de la convention de RAMSAR, site de l'association RAMSAR France, présentation des sites RAMSAR français.

La convention de Ramsar sur les zones humides est un traité intergouvernemental
adopté le 2 février 1971 à Ramsaren Iran. Elle regroupe aujourd’hui 168 pays, 2170 sites
désignés (207 millions d’hectares).
Objectif : « Conservation et gestion rationnelle des zones humides et de leurs ressources »
Fondée à l’origine sur la préservation des habitats d’oiseaux d’eau, cette convention a
maintenant élargi son champ de compétence à la protection de tous les aspects de la
biodiversité et va même jusqu’à la protection des valeurs sociales et culturelles présentes
sur le territoire des zones humides.

Gestion de l'eau

L’eau est l’élément clef des Marais de Sacy. De nombreux fossés, creusés plus ou moins récemment, parcourent le site. Ils sont alimentés par les précipitations mais aussi par des nappes d’eaux souterraines telles que la nappe de la Craie. Cette zone humide a, comme tout milieu de ce type, un rôle prépondérant dans la gestion globale de l’eau (amélioration de la qualité de l’eau, soutien aux étiages, maintien de la biodiversité…). Cependant, ces fonctions sont principalement menacées par les prélèvements d’eau et le drainage. Ce dernier accentue l’assèchement des marais par l’accélération des écoulements, via les fossés,  vers l’axe principal : la Frette. Les différences de niveaux d’eau entre les périodes humides et sèches sont donc particulièrement marquées. En outre, les prélèvements dans la nappe souterraine (eau potable, agriculture) tendent à abaisser l’alimentation en eau des marais. Une autre problématique liée à la nappe de la Craie a été soulevée par le Syndicat, puisque environ 100 puits artésiens sont actifs sur le site et nombre d’entre eux sont connectés au réseau de surface. L’eau de la nappe sort donc facilement par ces exutoires et rejoint l’Oise via la Frette, ceci participe à l’abaissement global de la nappe.

De ce fait, les fonctions liées à la zone humide ne sont plus aussi bien assurées par les Marais. Celui-ci pourrait même à terme perdre son caractère de tourbière, en effet un drainage trop fort entrainerait une minéralisation de la tourbe et donc une perte de ce type de sol, ainsi que de la faune et de la flore associées.

Le Syndicat Mixte des Marais de Sacy a pour objectif l’établissement d’une gestion hydraulique prenant en compte ces enjeux et les usages actuels. Cela passe notamment par l’acquisition de données : installation et suivi de piézomètres, d’échelles limnimétriques, mesures de débit… ; le suivi des études liées à la nappe ; la gestion des puits artésiens ; la mise en place d’un plan de gestion hydraulique comprenant l’aménagement de petits ouvrages de gestion, le conseil aux propriétaires, le suivi et l’entretien. Le but recherché de ce plan de gestion est de retenir les eaux au niveau maximum acceptable par les usagers des Marais de Sacy.

Gestion des habitats

Les Marais de Sacy constituent une vaste zone humide et tourbeuse d’un grand intérêt écologique et patrimonial, en raison, de leurs diversités faunistiques et floristiques, et des activités de chasse et d’agriculture associées. Les habitats remarquables des Marais de Sacy sont notamment la cladiaie, les étangs et mares, les prairies humides à molinie, les milieux pionniers sur tourbe, les landes et pelouses sèches des collines sableuses. Parmi les plantes d’intérêt, on peut noter la Gentiane pneumonanthe, la Marisque, les Characées, le Potamot coloré ou encore les utriculaires… On retrouve aussi une faune riche, notamment le Triton crêté, le Butor étoilé, le Blongios nain, la Leucorrhine à gros thorax…


Cependant, la diversité des milieux et certaines espèces végétales ou animales sont menacées par une évolution très importante des milieux naturels (abandon ou évolution de certaines pratiques d’entretien,  drainage, boisements…).


Pour lutter contre la disparition de ces milieux naturels, le Syndicat Mixte des Marais de Sacy assiste les propriétaires à la gestion de ces milieux. Pour cela, le Syndicat conseille les gestionnaires des marais sur différentes thématiques particulièrement sur l’amélioration des pratiques de gestion (période d’actions, méthodes…), l’accompagnement administratif (loi sur l’eau, étude d’incidence Natura 2000), les espèces exotiques envahissantes, et la mise en place de travaux.


Dans son rôle de structure animatrice Natura 2000, le Syndicat assure le montage et le suivi des travaux dans le cadre des contrats Natura 2000. Les travaux mis en œuvre concernent principalement le déboisement, la fauche, l’élimination d’espèces exotiques envahissantes, la restauration de mare, la mise en place de parcs de pâturage et le pâturage de prairies humides. Par ailleurs des travaux de fauche sont aussi menés par le Conservatoire d'espaces naturels de Picardie sur deux propriétés. De plus, le Syndicat porte une expérimentation de gestion par le pâturage tournant par le Buffle d'eau. Celle-ci est innovante au niveau national et vise à trouver des solutions de gestion de milieux très humides. Ce projet est détaillé dans le rapport consultable dans l'espace téléchargements. Il est à noter que d’autres animaux aident à la gestion du Marais : les bovins camarguais (Conseil départemental de l’Oise) et Highland Cattle (propriétaire privé) ainsi que les équins de race camarguaise (Conseil départemental de l’Oise). Enfin des suivis faunistiques et floristiques sont réalisés pour mieux comprendre le fonctionnement écologique du Marais et d’évaluer les opérations menées.

Suivi d'études et partenariats

Le Syndicat Mixte des Marais de Sacy est la structure référente de ce site d’intérêt européen. Il en assure la représentation auprès des partenaires techniques et financiers notamment dans le cadre d’études pouvant influencer le milieu et les activités des Marais. Le Syndicat est force de proposition, il accompagne et favorise les études visant à une amélioration de la gestion des Marais de Sacy. Parmi ces études portées par des partenaires on peut nommer :

 

  • Étude hydraulique de gestion des eaux pluviales d’un sous bassin versant des Marais de Sacy (Commune de Sacy le Grand, étude achevée en 2013). Le document est consultable dans l'espace téléchargements en bas de page. 


  • Conception et réalisation d’un projet de restauration d’une zone humide et d’amélioration  de la qualité globale des eaux des Marais de Sacy visant à l’application de l’étude ci-dessus. (Commune de Sacy le Grand, travaux achevés fin 2015).


  • Etude hydraulique liée aux ruissellements sur les communes de Rosoy et Labruyère (Communauté de Communes de la Vallée Dorée, étude achevée début 2016). L’objectif est d’améliorer la qualité des eaux pluviales de ces communes concernées par les Marais de Sacy et le Bassin d’alimentation de Captage de Labruyère.


  • Etude sur le fonctionnement de la nappe de la Craie (Syndicat Mixte Oise Aronde, étude achevée en 2011). Des réunions de suivis sont organisées régulièrement par le SMOA. Le but est, dans un premier temps,  d’évaluer les problématiques de quantité d’eau sur le bassin de l’Aronde et des Marais de Sacy. Puis l’étude vise à orienter des améliorations de la gestion de l’eau sur ces systèmes hydrographiques (prélèvements, problématique puits artésiens, amélioration des rendements pour l’eau potable…).


  • Inventaire des Zones Humides du bassin Oise Aronde (Syndicat Mixte Oise Aronde, inventaire achevé en 2013).  L'étude est décrite sur le site du SMOA.

 

  • Schéma Régional de Cohérence Ecologique (DREAL Picardie et Conseil Régional, étude en cours, débutée en 2013). Un site internet a été créé pour la mise en place de ce schéma.

 

De plus, le Syndicat assure une assistance technique auprès des communes notamment l’aide à la rédaction des baux ruraux lors des renouvellements.

Téléchargements

- Dossier de présentation ;

- Article d'information en anglais ( Allemagne 1 et 2, Angleterre, Grêce 1 et 2) ;

- Video de la chaine anglaise BBC . (en anglais)

  • Hydrologie :

- Résultats des mesures de débit et carte de localisation;

- Données piézométriques consultables sur le réseau ADES (carte de localisation) ; Piézomètre de la Briqueterie (01045X0015/S1)

; Piézomètre de la Craie Marais (01045X0106/PZ_CR); Piézomètre à la tourbe Marais (01045X0105/PZ_AL); Rapport technique de création des piézomètres

- Rapport de stage de Nicolas Gallois " Inventaire des puits artésiens et préconisations de gestion";

- Rapport de stage de Justine Lichter " Expérimentation sur la gestion des puits artésiens";

- Résumé des enjeux du Plan de gestion hydraulique ;

  • Article :

- Notre pays N°3, 43, 44, 55 consultables sur le site internet de la Communautés de Communes du Pays d'Oise et d'Halatte;

- L'écho des Marais de Sacy ;

- Des articles sur les journaux communaux ( Monceaux Infos N°72 ) ;

- Article de journal sur la Station ornithologique des Marais de Sacy, les plantes exotiques envahissantes, une formation sur les plantes exotiques envahissantes à la Fédération de Chasse ;

- Des résumés sur les travaux de Monceaux et sur l'activité du Syndicat ;

- Un article du Pôle Relais Tourbières ;

- Une vidéo du Conseil départemental de l'Oise.